C'est comme une dépression saisonnière qui m'ouvre les yeux chaque fois sur les ratages de ma vie. Mariée mais pas aimée, trois belles filles, mais que j'ai l'impression d'élever seule, qui ne connaisse plus depuis longtemps l'insouciance et qui ont appris à déchiffrer dans les yeux la tristesse, le mal être. Toujours en train de jouer un rôle : rire aux amis, sortir le sourire comme un parapluie, se maquiller s'habiller sans plus y croire. Chaque fois me dire que c'est terminé, ma vie, mes chances d'être heureuse, que les rêves de prince charmant, ce n'est plus pour mes 45 ans, mes kilos en trop. Je regarde cette photo devant moi et je vois sa haine, son mépris , son désir de me faire mal. Pourquoi ? Parce que je n'ai pas accepté son égoïsme ? Parce que je n'ai pas passé ma vie à l'admirer ? Parce que j'ai mes propres désirs , mes convictions, mes envies, mes Règles ?