Hier soir, pas envie de cuisiner des pâtes pour la 5° fois de la semaine, j'ai proposé un restau en famille. En général, on tourne entre l'hippopotamus, le buffet chinois à volonté, le restau de pâtes et le japonais. Celui-ci me dit " j'arrive dans une 1/2 h, je te laisse réfléchir, pas d'idée". Ok, je vais vers ma grande ado qui me dit " si on faisait original pour une fois, pourquoi pas de crêpes?" Ok, ça me va, en période de chandeleur, je trouve l'idée très bien et ça nous changera. Celui-ci arrive un 1/4 h après que j'ai réservé " ah non, pas de crêpes, j'ai pas envie, plutôt japonais". Ca a bien spur tourné à l'engueulade car je ne voulais pas céder (je ne choisis finalement jamais- ni les films, ni les restaus....) et celui-ci ne m'a plus adressé la parole de tout la soirée, à part pour me dire, en vrac "c'est super cher, c'est pas bon,etc etc"

et oui, monsieur se plaint d'être la dernière roue du carosse, de ne pas avoir droit à la parole, mais finalement, il décide de tout, impose tout et quand on se rebelle, fait la tête et gâche l'ambiance.

Résultat, encore un week end pourri pour nous et en particulier les filles. En plus, pour bien avaler le poison jusqu'à la lie, 5 min après être rentrés dans le restau, se sont assis à côté de moi une famille que je connais assez bien puis avant de partir un couple de nos amis (enfin les miens, parce que lui les trouve cons bien sûr-qui peut être à sa hauteur ?). Mon amie n' a, à son regard, pas été dupe de l'ambiance de fête qui régnait. En ce moment, quand je le regarde, je lui trouve une tête de psychopathe, prêt à massacrer sa famille.