Tristesse de la baleine

17 février 2017

Premiers jours de ma nouvelle vie

Voilà je suis enfin passée à l'action. Finie la résignation maintenant je suis prête au combat. Le combat pour recommencer une vie, seule s'il le faut ce n'est pas ce qui me tracasse maintenant, mais avec mes filles. J'ai demandé le divorce il y a 15 jours la veille de notre départ à Lisbonne pour les vacances .  Et je l'ai laissé partir seul avec elles pour qu'il comprenne bien que cette fois ci j'irai jusqu'au bout et qu'il ne me récupérera pas. Ça a été dur cette semaine sans elles mais ça m'a confortée ds ma décision.  Il ne l'accepte pas .bien sûr. Ça passe de "je t'aime toujours je vais faire des efforts tu le mérites "ds les pleurs au lendemain le ton infantilisant pour me demander de mes nouvelles ou se réjouir d'un bon moment que j'ai passé avec les filles comme si je sortais de convalescence ou que j'allais bientôt mourir. Il me dit qu'il veut la garde des filles bien sûr. Pour me retenir ? Me punir? Je crains ce qu'il pourrait inventer pour me les enlever. Mais je suis prête.  Je l'attends.  J'ai peur mais je suis courageuse je ne me defilerai pas . Il a dû longtemps penser que l'argent m'empêcherait de partir .mais non malgré l'angoisse que cela provoque chez moi ça n'a pas suffit à me faire supporter cette vie où je n'existais plus et où la colère et la frustration me devoraient lentement. 

Posté par magaco à 15:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


27 février 2014

Pourquoi suis je si triste en février ?

C'est comme une dépression saisonnière qui m'ouvre les yeux chaque fois sur les ratages de ma vie. Mariée mais pas aimée, trois belles filles, mais que j'ai l'impression d'élever seule, qui ne connaisse plus depuis longtemps l'insouciance et qui ont appris à déchiffrer dans les yeux la tristesse, le mal être. Toujours en train de jouer un rôle : rire aux amis, sortir le sourire comme un parapluie, se maquiller s'habiller sans plus y croire. Chaque fois me dire que c'est terminé, ma vie, mes chances d'être heureuse, que les rêves de prince charmant, ce n'est plus pour mes 45 ans, mes kilos en trop. Je regarde cette photo devant moi et je vois sa haine, son mépris , son désir de me faire mal. Pourquoi ? Parce que je n'ai pas accepté son égoïsme ? Parce que je n'ai pas passé ma vie à l'admirer ? Parce que j'ai mes propres désirs , mes convictions, mes envies, mes Règles ? 

Posté par magaco à 19:15 - Commentaires [1] - Permalien [#]

09 février 2013

pas la bonne idée !

Hier soir, pas envie de cuisiner des pâtes pour la 5° fois de la semaine, j'ai proposé un restau en famille. En général, on tourne entre l'hippopotamus, le buffet chinois à volonté, le restau de pâtes et le japonais. Celui-ci me dit " j'arrive dans une 1/2 h, je te laisse réfléchir, pas d'idée". Ok, je vais vers ma grande ado qui me dit " si on faisait original pour une fois, pourquoi pas de crêpes?" Ok, ça me va, en période de chandeleur, je trouve l'idée très bien et ça nous changera. Celui-ci arrive un 1/4 h après que j'ai réservé " ah non, pas de crêpes, j'ai pas envie, plutôt japonais". Ca a bien spur tourné à l'engueulade car je ne voulais pas céder (je ne choisis finalement jamais- ni les films, ni les restaus....) et celui-ci ne m'a plus adressé la parole de tout la soirée, à part pour me dire, en vrac "c'est super cher, c'est pas bon,etc etc"

et oui, monsieur se plaint d'être la dernière roue du carosse, de ne pas avoir droit à la parole, mais finalement, il décide de tout, impose tout et quand on se rebelle, fait la tête et gâche l'ambiance.

Résultat, encore un week end pourri pour nous et en particulier les filles. En plus, pour bien avaler le poison jusqu'à la lie, 5 min après être rentrés dans le restau, se sont assis à côté de moi une famille que je connais assez bien puis avant de partir un couple de nos amis (enfin les miens, parce que lui les trouve cons bien sûr-qui peut être à sa hauteur ?). Mon amie n' a, à son regard, pas été dupe de l'ambiance de fête qui régnait. En ce moment, quand je le regarde, je lui trouve une tête de psychopathe, prêt à massacrer sa famille.

Posté par magaco à 19:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

08 février 2013

Hérédité de la tristesse

J' ai toujours pensé que j´aurai à peu de choses près le même destin que mes grands mères. L'une s'est mariée tard par manque de choix et sur insistance dU monsieur. Puis celui-ci n'a pas trouvé mieux que de mourir d'une crise cardiaque alors que ma mère avait à peine 20 ans. Ma grand mère paternelle s'est ,elle aussi, mariée tard avec un homme de 20 ans son aîné . J'imagine que ce ne devait pas non plus être la passion... Mon  grand père est mort alors que mon père avait 4 ans . 

De nos jours, la mortalité a bien chuté et je suppose que mon mari ne mourra pas demain au coin de la rue. Cependant , il y a bien longtemps que la théorie du saut de génération a germé dans mon esprit .... De nos jours, beaucoup de faits divers sordides émaillent notre quotidien télévisuel et je préfèrerais éviter la mort violente pour moi ou mes enfants . Alors, peut être que le divorce est vraiment la solution plutôt que d'attendre que le Destin s'en mêle .... 

Posté par magaco à 22:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,